AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Camp Ikanov : Chef
avatar
http://zoophobie.forumactif.com/
Je suis arrivé à LA le : 22/04/2017 et déjà, j'ai envoyé : 70 et gagné : 89



Message
I have not need for them as long as I have you you. [Nikolaï]   
Dim 18 Juin - 11:49

I have not need for them as long as I have you you.
Nikolaï & Genesis

Dix-neuf heures, du moins, c’est ce que tu penses. La pille de ta montre vient de te lâcher, et malheureusement pour toi, c’était la dernière. Un soupire s’échappe de tes lèvres alors que traverses un coure bondée de personnes que tu connais, qui t’observent du coin de l’œil, qui te salue par moment. Tu n’y prête guère plus attention que ça, plongé dans tes pensées, dans tes tracas. Tu as besoin de te dépenser, de te calmer car une fois de plus, Jamie t’a tapé sur les nerfs. Lui et son regard de chien battu lorsque tu rentres en pleine nuit, lorsque tu te couches dans le lit sans même le toucher. Les rares fois où tu daignes poser la main dessus, ce n’est absolument pas pour un moment de douceur. Mais il l’avait cherché, purement et simplement. C’est de sa faute, pas de la tienne. Un léger grognement passe tes lippes, la pluie elle semble ravager New-York depuis quelques jours et, par tu ne sais quel miracle, vous avez un moment de répit. Poussant la porte du ranch que vous avez fait votre, tu enlèves tes chaussures par habitude, puis, la boue ne cesse de plaquer tes semelles. Ta veste rejoint rapidement le porte-manteaux improvisé et les multiples voix résonnent à ton oreille. Femmes, hommes, ils sont là, cherchant à s’occuper ou encore à faire de leur temps un instant utile. Nouveau soupire qui s’égare de tes lèvres, tu évites quelques personnes, bien décidé à rejoindre Nikolaï. D’ailleurs, tu croises un homme assez vieux et musclé, mais dont les cicatrices ne trompent pas. C’est un combattant, un vrai. « Où est Nikolaï. » Voix qui claque dans les airs, tu ne t’encombre pas de douceurs ou de s’il te plait…Il t’indique sa chambre, t’annonçant qu’il l’avait vu y entrer quelques minutes plus tôt. Tant mieux, ça t’évitera de chercher ton jumeau durant dix ans. Pas une seule phrase de remerciement, tu lui lances juste un léger signe de tête. La crainte que tu imposes ne doit pas manquer d’inspirer un certain respect quand même, sinon, tu devines qu’une mutinerie risquerait d’éclater et tu n’en avais pas envie. Quelques minutes plus tard, tu tournes la poignée de la chambre de Nikolaï, sans prendre la peine de toquer, de t’annoncer. Tu fais comme chez toi et ce, depuis bien des années. « Arrête de dormir Niko, t’as d’autres occupations de prévues… » Tu ricanes, sourire léger, amusant, mais toujours aussi…sombre. Tu fermes cette porte et, sans crier gare, tu t’écroules dans le lit qui est le sien en poussant un soupire exaspéré. « T’étais passé où ? J’pensais que tu serais sorti avec moi… » Interrogatoire que tu ne retiens pas, alors que la jalousie, la possessivité bouffe tes entrailles. Dès qu’il s’agit que Nikolaï, tu as du mal à connaître les limites vu que, au final, vous n’en aviez aucunes. Dès la première fois où vous aviez couchés ensemble, ou la limite de jumeaux avait explosée, il n’y en avait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Camp Ikanov : Chef
avatar
http://zoophobie.forumactif.com/t183-nikolai-evolutionnistes
Je suis arrivé à LA le : 16/06/2017 et déjà, j'ai envoyé : 24 et gagné : 28



Message
Re: I have not need for them as long as I have you you. [Nikolaï]   
Dim 18 Juin - 20:55

I have not need for them as long as I have you you.
Nikolaï & Genesis

La nuit a été agité. T'as bien cru que vous alliez vous faire attaquer, mais apparemment ça ne s'est pas fait. Tu n'aurais pas été contre un peu de sport, mais il paraît que ce n'est pas très bon pour le moral des troupes. Le sentiment d'insécurité tout ça. Cette histoire t'a quand même tenu éveillé une partie de la nuit. Résultat des courses, tu dors plus tard que prévu, parce que merde t'es crevé. Puis tu sais que Genesis est là pour assurer la relève. Ce n'est pas comme si tu laissais le camp livrait à lui-même. Tu sais que quelqu'un est là pour gérer. Tu n'es pas si inconscient que tu en as l'air. Tu dors du sommeil du juste quand on décide de t'interrompre. Tu grognes, pas vraiment content qu'on vienne te tirer d'un sommeil bien mérité. Tu n'aimes pas vraiment qu'on vienne te réveiller, ça à tendance à te taper sur les nerfs & même si tu adores ton frère, tu n'aurais pas été contre une heure de sommeil supplémentaire. Tu râles de nouveau quand il se laisse tomber sur ton lit, t'écrasant à moitié. « Raaah tu m'écrases avec tes grosses fesses » que tu lâches finalement en lui tournant le dos, pour t'éloigner un peu et lui laisser de la place. Tu acceptes quand même à lui répondre, de lui expliquer pourquoi tu dors toujours. « Pendant que tu te prélassé dans les bras de ton "mari" » ce mot est sorti avec un dégoût non dissimulé. Tu as beau faire des efforts, tu as dû mal à rester normal quand il est question de Jamie et encore plus quand il s'agit de ton frère qui partage sa vie. Ça te filerai presque la nausée de bon matin. « Je m'occupais de la sécurité du camp, des loups se sont approchés d'un peu trop près durant la nuit. J'avais pas l'intention de les laisser te bouffer les miches, aussi grosses soient-elles » tu la taquines à ta façon. La douceur n'est pas innée chez toi, alors tu fais comme tu peux. Il ne faut pas trop t'en demander non plus. Tu fais de ton mieux. Puis Gen' te connait bien, vous avez passé toute votre vie ensemble, il est celui qui te connaît le mieux, il ne se vexera pas pour si peu. Puis s'il le fait, ça sera ta petite vengeance pour t'avoir réveillé alors que tu dormais si bien.     
Revenir en haut Aller en bas
Camp Ikanov : Chef
avatar
http://zoophobie.forumactif.com/
Je suis arrivé à LA le : 22/04/2017 et déjà, j'ai envoyé : 70 et gagné : 89



Message
Re: I have not need for them as long as I have you you. [Nikolaï]   
Dim 18 Juin - 21:09

I have not need for them as long as I have you you.
Nikolaï & Genesis

Tu ricanes en l’entendant râler, on dirait toi pour dire la vérité, tu détestes également ce genre de réveil…pourtant, ça ne t’empêche pas de le lui faire subir, tu n’en es même pas honteux. « Mes grosses fesses ? Je les trouve très bien, puis, les tiennes sont plus grosses que les miennes et crois-moi, je les ai vues de près. » Il te tourne le dos, s’éloignant un peu plus de toi alors que tu prenais une position normale, faisant valser tes chaussures à terre. Calmement, tu te débarrasse de ton pull, restant en simple tee-shirt sans manche. Ta tête tourne vers ton jumeau alors que sa phrase claque et que tu souris en coin lorsqu’il aborde le sujet de ton mari. Aussi jaloux que toi, décidément, vous n’êtes pas jumeaux pour rien. « Je ne me prélassais pas, mais je t’en prie continue. » Que tu dis d’une voix amusée. Il faut dire qu’entre toi et ton mari, c’est devenu très…violent, presque platonique. Bon d’accord, tu avais couché avec lui une fois en six mois et, sérieusement, ça avait pas été de toute douceur pour Jamie. Néanmoins, tu t’abstiens de le dire, ça ne ferait pas bondir de joie ta moitié d’âme. Te redressant, tu roules sur lui pour te retourner en face de Nikolaï, l’écrasant au passage, tel le gosse que tu peux être parfait. « Tu fais une obsession sur mes miches hein, mais merci de vouloir les sauver… » Tu souris en coin, posant ta tête sur le même oreiller que le sien, ton visage proche du sien. Cette proximité, elle ne te dérange pas, elle ne t’a jamais dérangé bien que durant des années, tu ai cessé de couché avec par amour pour ton mari. Aujourd’hui, la règle ne tient plus, il t’a trahi, tu ne vois pas pourquoi tu t’abstiendrais. « Je suis censé te remercier pour avoir fait ton job ? Non parce que, si t’attends un merci, tu te le pousses là où je pense. » Sourire malsain sur les lèvres tu finis par sauter dessus, l’obligeant à se retourner, te mettant à califourchon sur lui. Réveil très…brutal ? Digne de toi… « Fait pas cette tronche, tu sais que je touche plus à Jamie. Putain, t’as de ces cernes, je ressemble vraiment à ça quand j’suis fatigué… » Prenant ton menton entre tes doigts, tu prends un malin plaisir à l’emmerder, le provoquer. « Mais non, tu restes aussi mignon que moi mon petit Niko…Tu veux un câlin, je me sens d’humeur câline. »
Revenir en haut Aller en bas
Camp Ikanov : Chef
avatar
http://zoophobie.forumactif.com/t183-nikolai-evolutionnistes
Je suis arrivé à LA le : 16/06/2017 et déjà, j'ai envoyé : 24 et gagné : 28



Message
Re: I have not need for them as long as I have you you. [Nikolaï]   
Dim 18 Juin - 23:27

I have not need for them as long as I have you you.
Nikolaï & Genesis

Tu es de mauvaise humeur, comme toujours quand quelqu'un ose venir déranger ton sommeil. Tu ne dors pas tant que ça, mais quand ça t'arrives tu aimes qu'on te laisse tranquille. Sauf que forcément, Gen' ne respecte pas ça, ça se saurait si ton frère respectait quoique ce soit. Alors, tu préfères lui tourner le dos, ne serait-ce que pour montrer que tu n'es pas content. Ouais, ce n'est pas super mature, mais tu t'en fous. Tu manquerais presque de te faire vomir en évoquant le sujet de Jamie. Non, décidément, tu n'arrives pas à te faire à cette idée. Jamie est un trou du cul et tu ne supportes pas l'idée qu'il s'approche d'un peu trop près de ton frère. Tu n'y peux rien, c'est plus fort que toi. C'est physique. Tu n'aimes déjà pas l'idée d'avoir à partager ton reflet, mais c'est pire quand tu sais que tu dois le partager avec ce James. Tu hausses les épaules quand il te dit qu'il ne se prélassait pas. Mouais, tu as du mal à le croire.

T'as beau essayé de t'éloigner, il faut qu'il vienne te coller. Le contraire t'aurait étonné. Tu continues de bouder. Tu n'es pas décidé à lui pardonner aussi facilement. Puis le manque de sommeil t'a toujours rendu irritable. Il se moque quand tu lui dis que tu as sauvé ses miches. C'est vraiment un sale gosse. « Mon job ? Parce que ce n'est pas aussi le tien de protéger ce foutu endroit ? » non, mais il est sérieux en plus ? Tu n'es pas plus obligé que lui de protéger ces lieux. Tu le fais, parce que tu le veux bien. Tu lui files un coup d'coude dans ce que tu penses être le ventre. Il t'énerve. Et le voilà qui décide de t'écraser. Non, mais il est vraiment chiant. Tu grognes de nouveau. Il se retrouve au-dessus de toi et tu lui lance un regard noir. Tu te demandes pourquoi il s'est décidé à venir t'emmerder. Non, parce que s'il voulait juste te voir, il pouvait venir près de toi dans le lit pour se reposer. Ça aurait été beaucoup plus simple. « Même avec des cernes de deux mètres, je reste toujours beaucoup plus beau que toi, Jane » surnom stupide que tu lui donne depuis longtemps pour l'emmerder, que t'as fini par adopter quand vous êtes seuls. Ça ressemble beaucoup au diminutif de son prénom qu'il déteste. C'est une bonne guerre. « faut que tu te fasses à cette idée » tu lui adresses une grimace digne d'un enfant de dix ans. Tu le repousses légerement quand il te propose un câlin. « T'es sérieux-là ? Tu es venu me réveiller juste pour me proposer un câlin ? Tu m'as pris pour un ours en peluche ? » tu arques un sourcil. Il se fout forcément de toi. Ce n'est pas possible autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Camp Ikanov : Chef
avatar
http://zoophobie.forumactif.com/
Je suis arrivé à LA le : 22/04/2017 et déjà, j'ai envoyé : 70 et gagné : 89



Message
Re: I have not need for them as long as I have you you. [Nikolaï]   
Lun 19 Juin - 21:32

I have not need for them as long as I have you you.
Nikolaï & Genesis

Il râle, il est de mauvaise humeur et tu le vois. Si t’en as quelque chose à foutre ? Sérieusement, tu es mitigé. Nikolaï est souvent de mauvaise humeur, comme toi tu n’es jamais de très bonne. Il faut dire que pour ça, vous êtes semblables. Quoi que, des deux, tu es sûrement le plus violent, le plus sanguinaire. Lorsque tu commences à frapper, tu ne t’arrêtes pas et, oui, tu prends ton pied en versant le sang des autres. Mais bon, disons que c’est la vie et que vu le monde à l’heure actuelle, il vaut mieux ça qu’être un nounours. Il veut s’éloigner, mais toi, tu en as décidé autrement. Te rapprochant, tu corps se colle au sien sans hésitations, sans une once de gêne. « Mmmm, pas faux, mais je trouve qu’on s’y prend bien… » Tu veux hausser les épaules lorsque son coude vient frapper ton ventre. Tu grognes de mécontentement, manquant même de le mordre. Tu te retiens, inutile de le blesser, ça te ferait chier. A la place, tu roules sur lui, te retrouves à califourchon sur cette moitié d’âme que tu possèdes, que tu aimes d’une façon indéfinissable. Aujourd’hui, tu as décidé de l’emmerder, de le faire sortir de ses gonds et ça se voit. C’est un peu ta façon de lui montrer que tu tiens à lui. Tu grognes face au surnom qu’il t’offre, surnom que tu détestes depuis bien des années. C’est qu’il te cherche le mioche ! « La ferme Koko. » Tiens, ramasse-toi ça dans les dents…Ben quoi, toi aussi tu pouvais sortir le surnom ridicule au besoin. Fronçant les sourcils, tu veux lui faire un câlin à la mode grand enfant, sauf que monsieur à décider de râler, encore et te repousse. Pourquoi les Russes sont-ils tous si compliqués ?

« Quoi t’aurais préféré que je te réveille pour te baiser ? Non, parce que je peux encore refaire ma mise en scène… » Tu pinces des dents, te foutant littéralement de sa gueule. « Anh, je rigole, t’es franchement pas agréable aujourd’hui ! Tu veux que je me casse, que j’ailles retrouver Jamie ou Weston ? » Tu pousses peut-être le bouchon un peu loin là dans la provocation, parce que si tu démarres au quart de tour, tu sais que Nikolaï peut également le faire. Il est déjà d’humeur exécrable, alors en rajouter une couche n’est pas forcément la meilleure des solutions. Tu soupires, te décollant de lui pour rouler sur le côté. Enfant boudeur, tu lui tournes le dos comme il l’avait fait quelques secondes auparavant. Toi, tu es ainsi qu’avec ton frère, il n’y a vraiment que lui qui connaisse ce côté plus gamin, taquin, enfantin. Devant les autres, tu es froid, distant, violent et agressif…Le dominateur qui, dans l’ombre d’une chambre, devient un sale gosse râleur. « C’est bon, dors puisque tu veux dormir. Allait, chouss, je dors aussi, réveille moi dans une heure… » Quitter la chambre ? Même pas en rêve, tu ne comptais pas aller où que ce soit d’autre qu’ici. Tu n’as pas envie de rejoindre Jamie dans vos « appartement » tu n’as pas envie d’aller voir Weston non plus. C’est ici que tu veux être, simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Camp Ikanov : Chef
avatar
http://zoophobie.forumactif.com/t183-nikolai-evolutionnistes
Je suis arrivé à LA le : 16/06/2017 et déjà, j'ai envoyé : 24 et gagné : 28



Message
Re: I have not need for them as long as I have you you. [Nikolaï]   
Mar 20 Juin - 20:03

I have not need for them as long as I have you you.
Nikolaï & Genesis

Tu fais ta mauvaise tête, parce que tu ne supportes pas qu'on te réveille. C'est quelque chose qui t'énerves. Tu détestes qu'on vient gêner ton sommeil. Ce n'est pourtant pas difficile à comprendre. Tu n'es pas une machine. Toi aussi tu as le droit de dormir. Il essaye de te faire râler avec un surnom ridicule. « C'est toujours moins ridicule que Jane » tu appuies les syllabes du surnom, parce que tu jubiles déjà de le faire râler. Après tout, il n'y a pas de raison pour qu'il soit le seul à te faire rager. Il te demande si t'aurais préféré qu'il te réveille pour autre chose. « J'aurai préféré que tu ne me réveilles pas du tout » que tu ronchonnes encore. Parce que décidément tu ne digères pas qu'on vienne te déranger comme ça. Ta mâchoire se serre quand il te parle d'aller rejoindre Jamie ou Winston. Il ne te laisse pas le temps de réagir qu'il décide de te tourner le dos. Sale gosse. Pourtant, ta mâchoire reste serré. Tu tournes ton corps vers lui et t'approches de son dos, ta main vient enserrer sa gorge, alors que ton corps se colle au sien. « Plus jamais tu me fais ce genre de "menaces", c'est compris ? » ta voix est sans appel. Tu ne supportes déjà pas Jamie, alors c'est pire s'il se décide à en parler alors qu'il se trouve seul avec toi et dans ton lit qui plus est. Non, c'est inacceptable. Il devrait le savoir maintenant. Pourtant il continue et ça t'enrves d'avantage. Si ça n'avait pas été ton frère, tu l'aurais certainement viré du lit à coup de pieds, sans aucun ménagement  
Revenir en haut Aller en bas


Message
Re: I have not need for them as long as I have you you. [Nikolaï]   
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les coups du sumo/match up Fei-Long
» Pirates Tueurs de Long Drong Sylver - Bardés de Pistolets
» [Moc] Takanuva avec un long coup
» Le grand marché de la baie d'Ha Long
» [Acceptée] Lydis... druidesse au long crocs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum